Triporteur : les subventions à l’équipement pour l’achat ou la location longue durée

Le gouvernement a annoncé le 29 octobre 2017 l’arrêt de la prime d’État de 200€ pour l’achat ou la location d’un vélo ou triporteur électrique, du moins dans la forme que l’on connaissait. Pour rappel, vu le faible montant de la subvention, clairement pas adapté aux vélocargos ou pedicabs (vélotaxis), nous proposions de doubler ce bonus.

Comment évolue cette prime gouvernementale en 2018 ?

A compter du 1 février 2018, la prime sur l’acquisition ou la location longue durée d’un vélo électrique a connu de profonds changements. Elle ne disparaît pas vraiment, mais les conditions d’accès sont bien plus restrictives… Déjà qu’elle n’était pas adaptée pour les triporteurs, il semblerait qu’elle soit devenue volontairement inaccessible.

Quelles sont donc les nouvelles conditions d’attribution ?

Désormais, l’aide proposée par l’Etat est strictement réservée aux particuliers non-imposables à l’impôt sur le revenu. Celle-ci sera octroyée seulement par les habitants d’une collectivité qui propose également une subvention pour l’achat d’un vélo ou cargobike à assistance électrique.

Le gouvernement réduit ainsi drastiquement les bénéficiaires de cette subvention, le tout dans un contexte d’un Plan Vélo national, annoncé par la Ministre du Transport. Le budget de l’Etat est alors divisé par 10 par rapport à 2017 (de 50 à 5M€).

Il faut dorénavant se tourner vers les municipalités !

Le nouveau dispositif mis en place fait jaser car nous comptons seulement une vingtaine de villes qui proposent une subvention pour l’achat ou la location d’un cycle électrique, dont les tricycles cargo. Le montant peut évoluer fortement en fonction des villes.

Voici un petit récapitulatif des aides de chaque ville, concocté par le site BYBIKE :

Aix-Les-Bains accompagne ses habitants dans l’achat de leur VAE à hauteur de 30% dans la limite de 250€.

Arcachon subventionne les personnes investissant dans un VAE à hauteur de 200€.

Arras participe à l’achat de votre vélo à assistance électrique à 30% du montant dans la limite de 300€ du prix.

Blois participe à l’investissement de votre VAE à hauteur de 25% dans la limite de 400€.

Caen propose une subvention sur l’achat d’un vélo électrique, d’un vélo pliable ou d’un vélocargo, triporteur ou biporteur. La somme accordée par Caen est fixée entre 100€ et 350€ selon le type de vélo acheté et de votre revenu fiscal de référence.

Chalon sur Saône : 200€ pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (avec conditions), depuis février 2018

Château-Du-Loir vous subventionne également sur l’achat d’un vélo électrique à hauteur de 25% du montant TTC dans la limite de 150€.

Colmar: Jusqu’à présent, la mairie aidait ses habitants dans l’achat de leur vélo à assistance électrique avec une aide de 200€. Depuis début février, la ville n’a communiqué aucune autre information.

Corse: L’Agence De L’Urbanisme et de l’Energie de la Corse offre une aide à l’achat d’un VAE d’une valeur de 50% du montant dans la limite de 500€ (L’aide est valable seulement sur les vélos électriques achetés chez les vélocistes partenaires de l’agence).

Daix aide aussi à l’achat de votre vélo à assistance électrique jusqu’à 400€ du montant du vélo.

Decazeville-Aubin : La mairie propose une aide pour l’achat d’un VAE à hauteur de 250€ par famille.

Epernay aide ses habitants dans l’achat d’un VAE à hauteur de 50% du prix d’achat du vélo dans la limite de 150€.

La Roche Sur Yon a suspendu la subvention sur l’achat d’un VAE jusqu’au 31 décembre 2018. Il n’y a aucune autre information donnée par la ville.

Mende: Cette commune subventionne aussi l’achat d’un vélo à assistance électrique à hauteur de 40% pour un montant maximal de 400%.

Mérignac fait partie de Bordeaux Métropole et vous aide pour l’achat d’un VAE. Jusqu’à maintenant Bordeaux participait à hauteur de 25% du montant jusqu’à 300€.

Monaco subventionne l’achat de votre VAE à hauteur de 30% du montant dans la limite de 3000€. Vous pouvez bénéficier de cette aide seulement sur les vélos immatriculés (speed bike 45 km)

Nantes : L’aide sur les vélos électrique n’est plus proposée dans la ville. Désormais, cette commune subventionne seulement les vélos cargo soit 30% du montant du véhicule dans la limite de 300€.

L’aide pour les professionnels est toujours présente dans la ville de Nantes.

Paris participe à l’achat de votre vélo électrique. Rendez-vous sur notre article dédié aux subventions de la ville de Paris !

Plaine De L’Ain: La communauté de communes de la Plaine de l’Ain aide à l’achat d’un VAE à hauteur de 30% du montant dans la limite de 500€.

Rouen: Cette ville propose une aide pour l’achat de votre vélo électrique à hauteur de 30% du montant dans la limite de 300€.

Sète: Avant, la ville de Sète aidait ses résidents pour l’achat d’un vélo électrique à hauteur de 25% ne dépassant pas 200€. Actuellement, seuls les 150 premiers peuvent bénéficier de cette aide.

Toulon aide pour l’investissement d’un VAE à 25% du montant dans la limite de 250€.

Que faire pour en bénéficier ?

Il n’y a pas de règle commune.

Concernant la prime de l’Etat :

La demande se fait en 3 étapes :

  • Il faut remplir le formulaire sur le site internet de l’ASP
  • La réception du formulaire se fait ensuite par email
  • L’imprimer, joindre les pièces nécessaires et le renvoyer à l’Agence de Service et de Paiement dont vous dépendez.

Concernant les primes municipales :

Nous vous conseillons de vous rapprocher de votre mairie. Pour les parisiens, vous pouvez consulter notre article dédié : De nouvelles subventions mises en place par la ville de Paris pour les triporteurs 

Découvrez nos triporteurs à assistance électrique !